© 2000-2015 LC    
webediteurs.org

webediteurs.org


Ven 18 août 2017 - 18:21

Origines et histoire

Le temps des Bourbons

Après de si longues époques troubles et difficiles, le nouveau millénaire devait progressivement apporter des temps meilleurs.

Les anciens découpages terriens d'autrefois avaient été détruits. Les paysans qui avaient tous été réduits au servage soit par les seigneurs, soit par les monastères purent commencer à s'affranchir. Des villes franches aussi apparurent (citons Souvigny en 1095 et Saint-Menoux ou Charroux), favorisant l'artisanat, le commerce, les foires.

Dès le Xème siècle apparaissent, plus au nord, vers Moulins et Souvigny et surtout Bourbon dont ils acquirent le château en 953, les premiers représentants de ce qui deviendrait plus tard l'illustre famille des Bourbons.

Château de Bourbon
Château des Bourbons

L'Abbaye de Cluny étendit son influence sur la région, alors que politiquement les sires de Jaligny, de La Palice, de Châtel-Montagne, de Bressolles, possèdant chacun solide donjon pouvaient prétendre à quelque importance. Mais des choix heureux, dont une grande fidélité à la Couronne de France et des mariages favorisant les extensions territoriales, permirent à la Maison de Bourbon de grandir en puissance et en renommée, leur baronnie devenant duché en 1327.



Mais le malheur revint lourdement en ces contrées avec la guerre de Cent Ans. Les troupes anglaises envahirent le pays et occupèrent ses places fortes pendant que des bandes de brigands, les "routiers", pillaient et tuaient alentour, semant le désordre total dans la vie et les productions des populations locales. La Motte de Sanssat dû parfois reprendre du service...

Reconquis par Louis II et les seigneurs bourbonnais vers 1370, le territoire connut encore d'innombrables troubles au cours des XIVème et XVème siècles et vit passer de nombreuses troupes.

Portrait du Connétable Ch. de BourbonLa bourgeoisie avait une importance toujours plus grande et une nouvelle noblesse obtenue par les charges et les offices et non par les armes apparaissait, dotée de terres et domaines. Les villes grandissaient et dans les campagnes le métayage apparut.
Le français s'imposait peu à peu aux dépens du latin, notamment pour la rédaction d'actes civils.

La famille des Bourbons, après toutes sortes d'épisodes heureux alternés de vicissitudes dans ses relations avec le Royaume de France perdit de son importance en 1523 lorsque les biens furent saisis par la Couronne et l'autorité locale remise au Maréchal de Chabannes puis au Maréchal de La Palice.

Après les Bourbons :
Durant la seconde moitié du XVIème siècle le Bourbonnais, ayant perdu ses prérogatives fut dirigé par des Gouverneurs, nobles, et les revenus du Duché revinrent successivement aux Grands du Royaume.

extrait de carte de Cassini Extrait de la carte de Cassini (fin du XVIIIème siècle)

C'est alors que les guerres de religions firent s'alterner les périodes calmes avec les troubles, les batailles, les coups de main, les massacres et saccages locaux.
Puis vint, durant les XVII et XVIIIème siècles, le temps des Intendants, provenant du Conseil d'Etat et fréquemment issus de la bourgeoisie. Une période plus organisée, plus méthodique mais qui connut des rebellions et le passage des troupes de la Fronde avant de bénéficier d'un siècle et demi de paix relative.
Toutefois, les moyens culturaux très limités, essentiellement l'araire et la bêche, et la rigueur imprévisible des intempéries rendirent souvent difficile voire misérable la vie des petites gens. Rappelons, de triste mémoire, le terrible hiver 1709-1710, qui tua de nombreuses gens par sa froidure extrême et par la famine dûe à la perte des récoltes qu'il provoqua). Le Bourbonnais étant pour un temps à la limite des pays soumis à l'impôt de la gabelle et de ceux qui n'en étaient pas assujettis fut le terrain d'action de nombreux contrebandiers âprement pourchassés par l'armée et la Milice.

>> page suivante : La Révolution et le XIXe s.